Présentation du travail

 Le grès s’est imposé à moi dès le départ : il fut la terre de mes premiers pas dans le métier de potière et la richesse de ses émaux ne cesse de me séduire.

Les objets réalisés sont utilitaires et suffisamment décoratifs pour être exposés  sur un meuble, un mur… ou sur un cou…

Il m’arrive de faire des pièces décoratives,  pour lesquels les Arts premiers demeurent une source d’inspiration constante…

Chasseuse d’empreintes, partout et à tout instant, celles-ci sont intégrées aux  objets. Elles racontent parfois une histoire à leur surface et surtout elles donnent aux émaux l’occasion de se révéler, et de trouver toute leur force.

Pour la mise en forme, certaines pièces sont tournées, mais la plupart sont  faites à la plaque, technique plus adaptée au travail des empreintes.  Chaque pièce subit une première cuisson à 960°.

Pour l’émaillage, je procède principalement par coulage, pour la spontanéité et le coté aléatoire de cette technique, mais aussi par trempage et au pinceau pour des travaux plus structurés, géométriques et contrôlés.

 Mes émaux sont appliqués plus ou moins épais, seuls ou superposés dans le souci  d’une interaction optimale. Les pièces émaillées sont cuites entre 1250° et 1260°.